Séminaire NATA (Narratologie théorique et appliquée)

nata copieSéminaire de l’EA CLIMAS organisé par Clara Mallier (maître de conférences en littérature américaine à l’Université Bordeaux III) et Arnaud Schmitt (professeur en littérature américaine à l’Université Bordeaux IV).

Le premier lundi du mois de 10h à 12h, salle n°3 au premier étage de la MSHA.

 

Objectifs :

Le projet de ce séminaire est né du goût de ses organisateurs pour la narratologie et de leur désir de réaliser une « cartographie » de ce champ si vaste et fécond qui ne cesse de se renouveler. Pour ce faire, nous nous proposons de revisiter les concepts essentiels de la narratologie classique et post-classique, dont certains méritent d’être réévalués et parfois amendés afin de les adapter à la grande diversité de la production littéraire internationale récente. Parler de narratologie classique nécessite de faire une distinction entre la narratologie continentale (représentée par des critiques tels que Mieke Bal, Gérard Genette, Monika Fludernik, Tzvetan Todorov, Claude Brémond ou encore Franz Stanzel et Barbara Herrnstein-Smith), dont l’approche pourrait être qualifiée de taxinomique et hyper-structuraliste car elle consiste à lister tous les niveaux narratifs à travers l’étude de la voix et de la focalisation, et la narratologie nord-américaine (Wayne Booth, Dorrit Cohn, James Phelan, Gerald Prince, Seymour Chatman ou encore Susan S. Lanser) qui se veut davantage tournée vers le lecteur, l’événement de la lecture et son contexte, ce qui la rapproche des théories de la réception.L’histoire de la narratologie peut également être envisagée de façon diachronique : à la période « classique » succède alors une période « post-classique »[1] qui, d’une part, élargit son champ aux arts visuels et, d’autre part, n’hésite plus à thématiser (en devenant féministe, cognitive, post-coloniale…) et à contextualiser. Néanmoins, l’ambition première de la narratologie demeure de créer des modèles explicatifs [2] dont l’étude sera au cœur de ce séminaire.

Notre souhait est de fédérer les enseignants-chercheurs bordelais travaillant dans le domaine de la narratologie ou ayant un intérêt pour ce champ afin de créer un lieu d’échanges et de réflexion, autour de la narratologie des textes mais aussi du cinéma ou de la bande dessinée. Il s’agira de tester et de comparer la productivité des outils d’analyse offerts par les divers courants de la narratologie en les appliquant à des œuvres littéraires ou visuelles, de comparer les textes classiques avec les approches plus récentes, et enfin d’explorer le renouvellement actuel que connaît la discipline par le biais d’une ouverture vers la linguistique et les sciences cognitives.

 

Modalités :

Les séances pourront relever de l’un des formats suivants (ou d’autres à définir selon les désirs des intervenants) :

« Un livre », pour présenter un ouvrage, soit d’un auteur, soit collectif, afin de diffuser et de discuter les tendances de la narratologie classique et contemporaine.

« Un thème », pour étudier un thème donné de la narratologie et son évolution à travers le temps (par exemple la temporalité du récit, la non-fiabilité du narrateur dans le récit à la première personne, la narration enchâssée, le rôle du narrataire, la narratologie non textuelle, etc.)

« Un outil / un texte », pour présenter un outil conceptuel accompagné d’extraits d’œuvres (littérature, cinéma, bande dessinée) auxquels il peut s’appliquer avec profit. Cette dimension appliquée du séminaire nous semble importante, les outils les plus opératoires de la narratologie ayant eux-mêmes été conçus à partir du désir de rendre compte de la complexité d’œuvres existantes.

 

Le séminaire aura lieu le premier lundi du mois de 10h à 12h, dans la salle n°3 au 1er étage de la MSHA (Bordeaux III). Pour le premier semestre 2013, les dates des séances seront les suivantes :

- lundi 4 février (Clara Mallier)

Introduction au séminaire : "De la narratologie classique aux narratologies post-classiques : quels enjeux épistémologiques ?"
Séance "Un outil / un texte" : "La temporalité du récit chez Gérard Genette et Ernest Hemingway"

 

- lundi 4 mars (Arnaud Schmitt)

"Séance "Un livre" : Possible Worlds, Artificial Intelligence and Narrative Theory de Marie-Laure Ryan".

 

- lundi 22 avril (Nicolas Labarre)

Séance "Un livre" autour de l'ouvrage Bande dessinée et narration. Système de la bande dessinée 2 (2011), de Thierry Groensteen.

  

- lundi 14 mai (Stéphanie Ravez)

Séance "Un thème" : "Problématiques du point de vue : une lecture de Essai de typologie narrative : le point de vue de Jaap Lintvelt (1981) et de La Construction textuelle du point de vue d'Alain Rabatel (1998). Concepts appliqués à l'analyse de la nouvelle 'The Horse Dealer's Daughter' de D.H. Lawrence."

 

 

 

- lundi 3 juin (Hugo Remark)

 

Ultérieurement, nous souhaiterions définir des thèmes annuels afin d’engager un travail approfondi sur un champ donné, après ce semestre inaugural qui fera figure d’introduction panoramique.

 

Notre espoir étant de rassembler des membres de diverses équipes de recherche de Bordeaux III, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous signaler si vous êtes intéressés par le séminaire en nous écrivant aux adresses suivantes, afin que nous puissions constituer une liste de diffusion appropriée :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 


[1] Voir David Herman, Narratologies: New Perspectives on Narrative Analysis, Columbus (OH), Ohio State University Press, 1999.

[2] Voir Gerald Prince, « Classical and/or Postclassical Narratology », L'Esprit Créateur, 48.2 (Summer 2008), p. 123.