Présentation

La revue électronique biannuelle Leaves est une émanation du laboratoire CLIMAS (Cultures, Littérature et Linguistique des Mondes anglophones, E. A. 4196) de l’université Bordeaux-Montaigne. Créée en 2015 sous l’impulsion de Nathalie Jaëck, directrice du laboratoire, cette revue entend refléter les différents champs de recherche de CLIMAS et contribuer à son rayonnement scientifique, national et international. Ainsi certains numéros seront issus des travaux du laboratoire.

Cependant, la revue est aussi ouverte sur la communauté des anglicistes, des américanistes et des linguistes. Elle a donc également vocation à accueillir les contributions originales de chercheurs français ou étrangers, sous forme soit de dossiers thématiques soit d’articles hors thème, afin de permettre une stimulante diversité. Des textes de conférences prononcées par des chercheurs invités de haut niveau ou des interviews d’auteurs pourront aussi faire l’objet de publication. De même, des numéros spéciaux seront à l’occasion programmés en sus des parutions biannuelles.


Les propositions d’articles liés au thème d’un numéro donné sont recueillies par le(s) coordonnateur(s) du dossier et font l’objet d’une double expertise en aveugle avant publication. Les articles peuvent être indifféremment rédigés en français ou en anglais, sans exclusive théorique ni méthodologique.
Les propositions d’articles « hors thème » sont recueillies par le directeur de la revue et soumis au même processus d’expertise.

 

Leaves entend aussi valoriser l’ensemble des contributions à chaque numéro, particulièrement le travail trop souvent invisible des évaluateurs : ce labeur bénévole nous paraît en effet une étape cruciale de la production scientifique, que l’invisibilité condamne à une absence de reconnaissance.

Leaves publiera donc, pour chaque numéro, une liste des évaluateurs, sans toutefois préciser bien sûr sur quel(s) article(s) a porté leur travail, estimant que les bénéfices de cette démarche excèdent le risque d’éventuelles récriminations. Chaque  évaluateur pourra néanmoins demander à voir retirer son nom de ces remerciements.