The Enclave in Judy Fong Bates’s Midnight at the Dragon Café: From Prison to Creation. - N. Leduc

Télécharger le PDF

 Auteure

Français :

Noëmie Leduc est Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche au Département Études des mondes anglophones de l’Université Bordeaux Montaigne et doctorante membre de l’équipe de recherche CLIMAS. Elle s’intéresse aux minorités asiatiques américaines et aux problématiques de genre et d’ethnicité. Sa thèse, La Nourriture dans la littérature féminine sino-américaine : étude comparative chez Amy Tan, Gish Jen, Judy Fong Bates, Mei Ng et Fae Myenne Ng, analyse le lien entre identité et nourriture.

Anglais :

Noëmie Leduc is a PhD student and instructor in the Department of English Studies at Bordeaux Montaigne University, and a member of the research team CLIMAS. She focuses on Asian American minorities, and on gender and ethnic issues. She is completing a PhD on the link between food and identity in contemporary Chinese American women’s novels (Food in Chinese American Women’s Literature: A Comparative Study of Novels by Amy Tan, Gish Jen, Judy Fong Bates, Mei Ng and Fae Myenne Ng).

DOI : http://dx.doi.org/10.21412/leaves_403

Résumés

Français :

L’enclave est un topos central dans le roman sino-canadien Midnight at the Dragon Café (2004) de Judy Fong Bates, tant au niveau géographique, social, psychologique que littéraire. Dans cet article, il s’agit d’analyser l’ambivalence de l’enclave : cette dernière est associée à un emprisonnement multiforme et semble ainsi fondamentalement aliénante à la première lecture, mais s’avère graduellement être aussi un lieu de créativité. Nous explorons la circonscription géographique associée au restaurant chinois de la famille de personnages migrants dans une small town canadienne des années 50 et 60. Nous nous intéressons à la façon dont cette limitation spatiale se fait reflet de la situation aliénante de ces « Autres » ethniques dans une société anglo-canadienne qui les orientalise. À cela s’ajoute une aliénation personnelle et domestique, représentée et renforcée par l’agencement de l’espace privé du restaurant. La famille est en effet dominée par les secrets et les non-dits du passé et de la liaison amoureuse entre la mère et son beau-fils. Cependant, nous cherchons à démontrer que l’enclave devient une certaine source de reconstruction de normes ethniques et littéraires dominantes. Nous étudions de ce fait la position entre-deux et la voix narrative de la protagoniste principale de ce Bildungsroman, ainsi que les dynamiques hybrides spécifiques au restaurant hétérotopique, avant de conclure sur la position enclavée mais créative du roman lui-même dans le paysage littéraire anglo-canadien.

Anglais:

The enclave is central to Judy Fong Bates’s Chinese Canadian novel Midnight at the Dragon Café (2004) in a geographical, social, psychological and literary sense. This paper analyzes the ambivalence of the enclave: it is linked to diverse forms of imprisonment and seems to be a fundamentally alienating topos at first, and yet gradually proves to be a locus of creativity. We explore the geographical circumscription related to the Chinese restaurant owned by the family of migrant characters in a Canadian small town in the 50s and 60s. We notably focus on the way in which spatial enclosure reflects the alienating situation of these ethnic “Others” in an Anglo-Canadian society that orientalizes them. This is superimposed with a personal, domestic form of alienation that is represented and strengthened by the layout of the restaurant’s private space. The family is thus ridden by unsaid secrets about the past and about the love affair between the mother and her stepson. However, we seek to demonstrate how the enclave also becomes a trigger to reconstruct ethnic and literary dominant norms. We therefore underline three elements: the main character’s in-between position and narrative voice in the Bildungsroman, the hybrid dynamics intrinsically associated with the heterotopic restaurant territory, and the creative enclaved position of the novel itself in the Anglo-Canadian literary landscape.

Entrées d’index

Mots-clefs : sino-canadien / enclave / minorité / ethnicité / orientalisme

Keywords: Chinese Canadian / enclave / minority / ethnicity / orientalism