Henry de Montenty - Paul Auster et Imre Kertész. L’héritage juif dans la thématique et le motif littéraire - 7 octobre 2016

Séminaire "Puissance du mode Mineur"

Le thème typiquement américain de la frontière chez Paul Auster se superpose souvent à celui du juif errant. On rencontre également dans sa littérature quelques traits singuliers à la population juive de New-York et de la côté est. Mais, d’une manière générale, ces emprunts à l’imagerie juive sont soit totalement imbriqués dans la mythologie américaine, soit tellement universels qu’ils n’ont plus qu’un lien ténu avec leur origine européenne. C’est seulement dans la Nuit de l’oracle que Paul Auster a incarné son récit d’un aspect de l’histoire juive d’Europe centrale, en l’occurence la tragédie de la Shoah. On remarque en revanche dans la totalité de l’oeuvre de l’écrivain américain une approche de la vérité littéraire, mêlée d’incertitude et du poids du destin, qui a plus d’un point commun avec certains auteurs juifs d’Europe centrale. Le parallèle avec la construction littéraire d’Imre Kertész, notamment dans Le refus, saute aux yeux.

Henry de Montenty:

Docteur en histoire aux universités de Lyon et Budapest
Critique et essayiste à la Revue des Deux Mondes et à Causeur
Membre du comité de rédaction de la revue Hungarian Studies
Ancien chargé de cours à l’université de Budapest (2004-2006) et à l’EPHE (2012-2103)
Ancien responsable de la coopération intellectuelle à l’ambassade de France en Hongrie (2009-2011)